Coach Your Brain Développement Personnel Leadership

La loi du portrait

La loi du portrait

La loi du portrait est la 13ième loi des 21 lois irréfutables du leadership. Elle s’énonce ainsi : Les gens reproduisent ce qu’ils voient.

Cette loi se comprend assez facilement. Dans le sens où il ne suffit pas de dire ce qu’il faut faire mais aussi de montrer l’exemple.

Un leader doit avoir une vision et la transmettre aux autres mais pour compléter les écarts entre sa vision et ce que les gens en en comprennent, un bon leader doit expliquer sa vision de façon explicite, créative et continue. En effet la communication est un élément indispensable. Mais ce n’est pas tout. Il doit également la vivre pour donner vie au portrait.

La loi du portrait implique qu’un leader qui la maîtrise, sait qu’immanquablement ses faits et gestes seront reproduits et cela qu’ils soient bons ou mauvais. La justesse des actions du leader déterminera la justesse des actions de ses suiveurs.

Attention : Je ne suis pas en train de dire que le leader détient la vérité absolue. L’incertitude est l’une des raisons de vivre des leaders. C’est justement parce que la situation est incertaine qu’elle nécessite du leadership, pour prendre des décisions, donner un cap et montrer l’exemple. Ceci implique que vous devez être parfaitement clair dans vos directives même si l’avenir est incertain.

Visualisation pour leader :

Si vous voulez devenir un meilleur leader, assurez-vous de prioriser la loi du portrait. Aussi gardez en tête ses quelques éléments.

  1. Vos faits et gestes sont continuellement surveillés. Comme avec vos enfants, vos suiveurs apprendront plus de vos actions que de vos mots. Par exemple si vous arrivez systématiquement en retard, vos employés finiront par penser qu’ils peuvent en faire autant. Même si parfois vos suiveurs peuvent douter de vos propos, gardez en tête que la plupart du temps ils croient en vous. Ne commendez pas, persuadez. Rien n’est plus convaincant que des actes qui sont à l’image des paroles.
  2. Il est plus facile d’enseigner le bien que de le faire. « Faite ce que je dis, pas ce que je fais ». Il est en effet plus simple de dire ce qu’il est bon ou non de faire que de le faire en pratique. Efforcez-vous de montrer l’exemple et d’appliquer ce que vous dites.
  3. Travaillez sur vous, avant de vouloir améliorer les autres. Si l’on considère que les leaders sont responsables de la performance de leur équipe, ce qui est assurément le cas. Alors une des conséquences de cet état est que ces derniers vont superviser les progrès de leurs équipes, vont leur donner des directives et les responsabiliser. Rappelez-vous la loi de la délégation de pouvoir. Ils doivent aussi être des agents de changement important afin de garantir leur performance individuelle. Le risque de cela est de vouloir changer les autres avant même d’avoir considéré de se changer soi-même. Aussi je vous recommande d’être vous-même avec un niveau d’exigence supérieur par rapport à vous que vous ne l’êtes avec votre équipe. Le plus difficile reste de se diriger soit même alors restez vigilant.
  4. Donnez le bon exemple. Des leaders qui montrent l’exemple et qui n’hésitent pas à prendre les devants. C’est ce que souhaite la grande majorité des employés. c’est même le souhait numéro 1 devant toute les autres requêtes. Comme tout le monde les bons leaders le sont devenu en copiant ce qu’ils ont pu voir chez leurs leaders inspirant. Les gens reproduisent ce qu’ils voient. Faites de même pour votre entourage.

Mettre en pratique la loi du portrait

  • Développez votre personnalité. Soyez critique envers vous-même et évaluez vos valeurs fondamentales. Est-ce que vos actions du mois écoulé sont bien en phase avec vos valeurs ? N’écartez rien, le résultat de votre réflexion mettra le doigt sur ce que vous devez travailler.
  • Demandez à un proche collaborateur de vous observer afin de savoir si ce que vous projetez est en phase avec ce que vous pensez être. Il faut que votre observateur note toutes les incohérences potentielles afin de pouvoir vous en faire un bilan et du même coup vous permettre de travailler sur ces écarts. Dans tous les cas ne cherchez pas à vous justifier. Si ce n’est pas clair demandez plus de détails.
  • Évaluez ensuite 3 à 5 points que vous voudriez que votre équipe améliore. En face de chaque point attribuez-vous une note sur la performance que vous estimez avoir. Faite vous évaluer également par une tiers personnes pour valider votre perception. Si la note que vous vous donnez est basse, alors vous devez vous améliorer. En revanche si elle est haute ce sont les techniques pour montrer l’exemple à votre équipe qu’il faudra travailler davantage.

Pour vous auto évaluer

Pour vous auto-évaluer sur la loi de la du portrait, posez-vous les questions suivantes et attribuez leur un score de 0 pour Jamais à 3 pour toujours.

Rappelez-vous : les gens reproduisent ce qu’ils voient.

  1. Si j’observe une attitude ou une qualité indésirable chez un membre de mon équipe, je m’analyse d’abord afin de valider si je la possède aussi avant d’en parler avec la personne concerné.
  2. Je travail assidûment à harmoniser mes paroles et mes gestes.
  3. Je fais ce que je dois plutôt que ce que je veux parce que je suis conscient que je suis un exemple et un modèle pour les autres.

Si le total est proche de 8 ou 9 vous pouvez considérer que cette loi fait partie de vos forces.

Entre 5 et 7, il vous faudra cibler cette loi comme une loi sur laquelle travailler pour augmenter votre potentiel.

Entre 0 et 4 vous ne maîtrisez pas cette loi, et vous devez vous entourer ou engager des personnes qui la maîtrise pour vous permettre de la cultiver et de faire avancer vos projets dans l’intervalle.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    Vous aimez le contenu,

    Pour être certain de ne pas en perdre une miette pensez à vous abonner !